Nuageux72(mLS

P’tit vers à boire « La magie des mots portera son rêve : “Je me ferai magicienne. Je cisèlerai les mots, pour partager les rêves avec les autres et rendre les frontières inutiles”. Fatima Mernissi »

 

 La tempête souffle

le sol,le ciel et la terre sont noirs

 

La larme qui coule

sur la sève de l'arbre

est la seule à briller

 

Le rêve de cette enfant

a vu la clarté

du jour.

 (Sophia D

 

 A force d'imiter

le serpent

le ver de terre

rampe

 (Tom G

 

Dans l'arbre de lumière

une étincelle prend

son envol.

( Nuno D 

 Un petit tour au Maroc avec un poème de Tahar Ben Jelloun extrait de son recueil « A l’insu du souvenir » aux Editions Maspero « collection voix ».

 Étranger

prends le temps d'aimer l'arbre

accoude-toi à la terre

un cavalier t'apportera de l'eau, du pain et des olives amères

c'est le goût de la terre et des semences de la mémoire

c'est l'écorce du pays

et la fin de la légende

ces hommes qui passent n'ont pas de terre

et ces femmes usées

attendent leur part d'eau.

Étranger,

laisse la main dans la terre pourpre

ici

il n'est de solitude que dans la pierre.

 

Tahar Ben Jelloun  

 

A dimanche. / Mich@